Budget fédéral 2017-2018 : Besoin d’une véritable marge de manœuvre financière

4 avril 2017

Montréal, le 27 mars 2017 – « Devant l’incertitude américaine, le budget fédéral aurait pu dégager une plus grande marge de manœuvre afin, au besoin, d’aider les entreprises canadiennes à rester compétitives », ont déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et Sylvain Barisselle, président de la Chambre de commerce et d’industrie MRC de Deux-Montagnes (CCI2M).

 Déficit – même si la croissance canadienne s’améliore, la FCCQ et la CCI2M constatent que le gouvernement refuse d’essayer d’éliminer le déficit. La communauté d’affaires du Québec en est préoccupée.

Marge de manœuvre ‑ tandis que l’incertitude sur la réforme fiscale attendue aux États-Unis de même que sur les effets de la réouverture de l’ALÉNA demeurent, la FCCQ et la CCI2M estiment qu’il aurait été prudent que le gouvernement du Canada se constitue une plus grande marge de manœuvre afin d’avoir la flexibilité pour éventuellement pallier aux effets des réformes américaines sur le Canada.

Main-d’œuvre – Pour améliorer la compétitivité fondamentale des entreprises canadiennes, la FCCQ et la CCI2M se réjouissent du budget additionnel accordé au développement de la main-d’œuvre, notamment aux ententes sur le marché du travail avec les provinces.  Celles-ci auront une souplesse accrue dans l’utilisation des sommes. Les entreprises bénéficieront aussi des mesures pour améliorer la littératie numérique des travailleurs, ainsi que le nombre de stages en sciences et technologies.

Innovation – La FCCQ et la CCI2M jugent primordial d’investir en innovation. Elles saluent les mesures budgétaires visant à la soutenir. Elles appellent maintenant à des mesures qui feront en sorte que toute la chaîne d’innovation, de la recherche à la commercialisation soit considérée.

Bois d’œuvre – face au nouveau conflit sur le bois d’œuvre avec les États-Unis, le gouvernement n’a pas inscrit au budget un programme de garanties de prêts destiné aux entreprises touchées par le conflit. La FCCQ et la CCI2M s’attendent à ce que le gouvernement agisse en ce sens.

Infrastructures – Au Budget 2016, la FCCQ et la CCI2M avaient appuyé l’intention du gouvernement d’augmenter ses dépenses en infrastructures afin de stimuler l’économie. Elles constatent que le gouvernement maintient cette priorité, mais lui demande maintenant d’accélérer l’approbation des projets et le déboursé des sommes.
PME – La CCI2M tient à rappeler au gouvernement l’importance des PME dans le développement économique des communautés et, donc, l’importance de développer des mesures d’accompagnement adaptées.

 

-30-